<< Poème précédent 

   

Caresses du vent sur les feuilles

 

Un souffle de bonheur m’a traversé.
Comme le vent,
qui caresse les feuilles,
et qui les fait vibrer.

Un vent très doux, mais très fort !
entraînant une vibration ;
tendre ! et profonde !
provoquant des gloussements de plaisir !

Doux pour les oreilles,
beaux pour les yeux ;
de celui qui écoute,
observe,
et admire.

Toi qui as réussi, à m’insuffler…
La sensation éprouvée par les feuilles,
Caressées par le vent.
Toi qui as su, comment m’électriser…
Au point où mes neurones se sont court-circuités.

Toi qui m’as emballée,
en me faisant voler…
Par ta force d’attraction,
et de gravitation ;
Que les lois de la physique ne peuvent expliquer.

Provoquant en moi ;
pendant un bref instant, conscient.
un millième de seconde;
d’inconscience.
Puis, tes lèvres sur les miennes, devient réalité.

Alors ! mes esprits, j’ai repris !
A te savourer, j’ai commencé.
Et apprécié.
Délicieusement… Et merveilleusement …
Et de nous, j’ai réussi…
A nous délecter.

Au plus profond de moi,
je te ressentais.
Sans ambiguïté.
Croyant assurément,
et fermement ;
que ce que je ressentais pour toi,
tu le partageais aussi avec moi.

Nos destins devaient se rencontrer !
Comme le vent…
qui ne peut s’empêcher,
de rencontrer les feuilles
Et de les caresser.

(A.N)       

Extrait du recueil "Au-delà de la souffrance...L'espoir"

 

 

Poème suivant >>