L'auteur, Abbassia Naimi

 

 

Voici un extrait de l’imaginaire d’Abbassia NAÏMI

poétesse franco-arabe lot-et-garonnaise d’origine algérienne

__________________________

Cette question ne m'a été posée qu'après avoir publié mon premier livre "Au-delà de la souffrance... L'espoir". Pourquoi j'écris ? et pourquoi la poésie ?

La poésie me permet d’accepter que le monde soit injuste, que les gens soient méchants, méprisants ou ignorants. L’écriture me sert à décharger le trop plein de frustrations et d’inquiétudes devant un avenir incertain et générateur de menaces. Source d’espérance, la poésie me permet de ne pas renoncer à me battre pour défendre mes idéaux, mes idées et mes droits en tant que femme et citoyenne de l’univers « l’égale de tout un chacun » devant la loi et bien sûr en théorie. Même si celà n'est pas vrai dans la réalité et dans la pratique.

Dans une soirée-poésie, la lecture des textes et l’échange avec des personnes d’horizons divers, permettent d’observer le monde avec distance et compassion. Avec amour et tendresse. Le miracle de la poésie c’est la possibilité de devenir capable d’affronter des problématiques variées, quelque soit le niveau de difficulté car le plaisir d’écrire et de lire devient prépondérant sur le reste. C'est ce qu'on appelle apprendre à sublimer.

La création poétique permet d’apprendre à relativiser les malheurs et savourer les bonheurs car quoi qu’il en soit et malgré nos cerveaux conditionnés à ne percevoir et à fixer que les souffrances, les bonheurs qui nous arrivent sont souvent noyés et passent inaperçus. Se rendre compte que beaucoup d'autres poètes avant nous et en même temps que nous, s'intéressent aux mêmes problématiques de l'âme et de la condition humaine et que ces questions-là restent toujours posées de la même manière, c'est aussi se rendre compte de la vulnérabilité et de la toute puissance humaine. Ce double aspect de l'humain qui a toujours existé, et qui est la caractéristique même de l'homme, fait du poète un être "à part" regardé ou "observé" avec à la fois admiration et intrigue. Le poète, incarnation ou réincarnation vivante de la parole et de la pensée, lui, ne fait que succomber à l'un de ses désirs qui est celui d'observer et de raconter avec de jolies lettres, des mots justes, des mots qu'il choisit parmi des millions d'autres en y mettant sa musique intérieure.

Dans le recueil « SEMENCES », je raconte cette aventure poétique et cette création artistique qui m’a aidé à me retrouver avec moi-même et à accepter des choses intolérables dans une société qui nous demande d’être plus tolérant, plus à l’écoute, plus intégré.

D’accepter qu’on nous demande toujours de plus en plus … alors que pour d’autres, surtout ceux qui sont vraiment en tort, il arrive souvent qu’on ferme les yeux par manque de temps ou de moyens…  ou simplement qu’on est plus indulgent devant l’inacceptable ou devant des problèmes qu'on pense insolubles.

La victime dérange alors que le coupable devient l’objet de concessions ou simplement un problème impossible à résoudre.

Pour accepter certaines logiques de l’absurde, sans se faire mal, la poésie, la philosophie et l’histoire sont un excellent remède et une source de méditation. Devenir ZEN, trouver la plénitude intérieure, donner un sens à sa passion devient une pratique de vivre.

L'écriture est la meilleure réplique contre la violence et l'incohérence. Une riposte pour se défendre et pour défendre un idéal. L'écriture est l'art des pauvres dont l'imaginaire est d'une richesse inépuisable. Enfin écrire est un acte concret pour fixer sa pensée, pour se faire plaisir et pour faire plaisir. Ecrire pour s'enrichir et s'épanouir... Ecrire pour rester vivant... Ecrire pour exister.

Ecrire pour l'éternité.


 

vous propose des rencontres animées et des ateliers d'écriture autour de la poésie.